01 juin 2011

Le Ciel Est Partout

le-ciel-est-partout

  Présentation de l'éditeur :

Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie.

Alors que Bailey, sa soeur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer?

A-t-elle le droit de plaire, elle aussi?

De désirer Toby?

D'être heureuse sans Bailey?

Et comment ose-t-elle rire encore?

Parfois, il faut tout perdre pour se trouver...

 

 

Mon Avis :

Attention énorme coup de coeur pour ce livre qui m'a tant bouleversé !!!

Dès le début du roman on entre dans la vie de la Lennie, on découvre sa peine, sa tristesse, sa douleur face à la mort de sa sœur Bailey. Une sœur qui représentait encore bien plus pour elle, c'était sa meilleure amie, sa confidente, son modèle. L'auteur, Jandy Nelson, nous fait découvrir la relation de Lennie et Bailey à chaque début de chapitre à travers les poèmes que Lennie écrit en pensant à sa sœur. Ces morceau de souvenirs de Lennie m'ont bouleversé au plus au point, grâce à eux l'auteur réussit à nous faire ressentir la détresse de Lennie (en tout cas elle a réussi avec moi).

"Pas un seul mot, des jours entiers, jusqu'au moment où j'ai vu Bailey avant l'enterrement et ça m'a rendue dingue. Je n'avais jamais réalisé que lorsqu'on dit "untel a craqué" c'est exactement ça qui se passe. J'ai commencé à la secouer, je croayis pourvoir la réveiller et la sortir de cette maudite boite. Voyant qu'elle ne se réveillait pas, j'ai hurlé " dis moi quelque chose". Big m'a soulevé entre ses bras, m'a emmenée hors de la pièce, hors de l'église, sous la pluie qui tombait à verse, jusqu'à la crique où nous avons pleuré ensemble..."

Mais Lenny n'est pas la seule à souffrir de la disparition de Bailey. Que ce soit Manou la grand mère un peu folle, Big l'oncle bourreau des cœurs ou Toby le petit ami de Bailey qui va trouver du réconfort en la présence de Lennie tous me sont apparus très attachants et m'ont beaucoup touché.

Malgré tout Le Ciel est Partout n'est pas qu'une histoire de deuil, c'est aussi à propos de la découverte de l'amour. Lennie va le découvrir grâce à Joe Fontaine que l'on ne peut qu'aimer dès sa première apparition dans le livre. Leur sentiments pour l'un et l'autre sont tellement beaux, poétiques et passionnels.

"Il n'a pas besoin de le dire, je le sens aussi; ça n'a rien de discret - plutôt comme si toutes les cloches sur des kilomètres et des kilomètres à la ronde s'étaient mises à sonner en même temps, de grosses cloches bruyantes, assourdissantes et voraces, mais aussi de petits carillons joyeux et tintinnabulants, et tous de se déchaîner en même temps. Je mets mes mains sur sa nuque pour l'attirer contre moi et alors il m'embrasse en un baiser si long, si langoureux que je m'envole, je décolle, je glisse..."

Le Ciel est Partout est donc un livre qui aura réussit à me faire passer par diverses émotions , de la tristesse à la joie. C'est avant tout un hymne à la vie dont je ressors encore toute chamboulée avec le cœur serré et des papillons dans le ventre.

Cils. Cils. Cils.

Posté par Emilie-56 à 20:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Le Ciel Est Partout

    Merci de ton passage sur mon blog !

    Comme pour toi, Le ciel est partout a été un gros coup de ♥ !

    Vivement que Jandy Nelson nous ressorte une perle comme ce roman !

    Posté par Ch0u:), 19 juin 2011 à 16:13 | | Répondre
  • Je découvre un blog plein de culture, félicitations!

    Posté par Miamana, 07 août 2011 à 18:17 | | Répondre
Nouveau commentaire